Slow Food

À travers ses engagements, ses convictions, mais aussi ses activités de boulanger et de meunier, Jean Kircher adhère pleinement aux valeurs portées par le mouvement Slow Food.


« Il est inutile de forcer les rythmes de notre existence. L’art de vivre consiste à apprendre comment dédier du temps à chaque chose. »

Carlo Petrini, fondateur du mouvement Slow Food


Né en 1986, le mouvement international Slow Food promeut une alimentation basée sur des bons produits, d’un point de vue gustatif et environnemental, abordables, d’un point de vue économique, respectant la biodiversité et permettant aux producteurs de vivre. Dans cette optique, le Slow Food s’oppose à la standardisation des goûts provoquée par l’industrie agroalimentaire et la culture du fast-food, mais aussi à la dégradation des écosystèmes.

Les objectifs du mouvement Slow Food sont donc nombreux et passent, entre autres, par :

– la promotion d’une philosophie basée sur le plaisir de bien manger
– l’aide aux producteurs de l’agroalimentaire de qualité
– la réalisation de programmes de dégustations
– …

Un mouvement international structuré en associations locales

Slow Food n’est pas qu’un mouvement philosophique. Il se réunit autour de nombreuses associations locales, partout dans le monde. Aujourd’hui, plus de 100 000 membres sont réunis dans 1500 convivia (associations locales), dont certaines agissent au niveau national (ex : Slow Food France).
D’autres associations locales agissent au niveau régional ou départemental (ex : Schnaeckele à Strasbourg ou Schnackala à Mulhouse)

Pour aller plus loin

Site officiel International : http://slowfood.com/

Site officiel Français : http://www.slowfood.fr/

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone